Maiba

Maiba, dernière héritière d’une chefferie en désuétude et en proie au scandale, est négligée pendant l’enfance qu’elle passe dans la famille de son oncle et sa tante.  Peu à peu, la petite sauvageonne gagne en sagesse et réussit à rassembler le village qui est déchiré entre les forces opposées de la modernité et de la tradition.

Disponibilité : En stock
ISBN : 978-2-36734-083-8.

15.12 €
1 800  XPF

Maiba, dernière héritière d’une chefferie en désuétude et en proie au scandale, est négligée pendant l’enfance qu’elle passe dans la famille de son oncle et sa tante, mais elle bénéficie de l’amour et du respect de ses cousins Sibil et Royal Bob Rabobo. Peu à peu, la petite sauvageonne gagne en sagesse et réussit à rassembler le village qui est déchiré entre les forces opposées de la modernité et de la tradition. Alors que la stabilité séculaire de sa société s’effrite, Maiba prend conscience des faiblesses de sa communauté et réussit à enrayer la violence qui la menace. À travers les souffrances de Maiba, c’est toute la complexité d’un pays confronté à un monde diamétralement opposé à ses traditions qu’expose la plume poétique de Russell Soaba.
« Ouais, ils te flanqueront par terre dès les premières pluies, déchiquetteront ton coeur en lambeaux et rubans qu’ils tisseront en couronne sur ta tête délaissée ; ils renieront ta virginité et, sur toute l’étendue de ton pays natal, ils feront savoir que ton innocence est laide, ta liberté criminelle, que tes moyens de survie relèvent de la pure stupidité, que ta sagesse est démente et ton destin étrange. Mais je viendrai te chercher, mon amie, je viendrai en Mercedes Benz ».

Traduit par Mireille Vignol, et publié avec le soutien de  University of Papua New Guinea

Pays d'origine : Iles du Pacifique
Edition : Première Édition
Dimensions 129.7 x 210 mm
Nombre de pages : 188
Type de couverture : souple avec rabats
Finition : Relié collé
Poids 250 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à donner votre avis “Maiba”

1 2 3 4 5

Auteur (s)

SOABA Russell

Né en 1950 à Tototo, dans la province de Milne Bay, Russell Soaba est sans doute le plus grand écrivain de Papouasie-Nouvelle-Guinée et l’un de ses penseurs les plus originaux. Son roman Maiba est étudié dans les facultés de lettres et de philosophie du monde entier. Il a étudié en Australie et aux Etats-Unis, obtenu une maîtrise de lettres à la Brown University de Rhode Island, et il enseigne actuellement la littérature à l’Université de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Poète, essayiste, dramaturge et romancier, Soaba est par ailleurs directeur de collection chez Anuki Country Press et anime le blog Soaba’s Storyboard.
Russell Soaba, pour qui l’anglais est la sixième ou septième langue, veut l’apprivoiser pour que « l’on puisse entendre le pouls et la cadence de sa propre langue en anglais ». Il estime que « les écrivains sont les médiateurs non officiels de leur pays. »
« Mon écriture est extrêmement personnelle et intime. Car je crois que tout part de là. Tout commence par un individu, et s’étend ensuite à deux personnes, trois, puis la communauté entière. Les personnages que je crée sont des individus de Papouasie-Nouvelle-Guinée, ce qui veut dire qu’en m’intéressant à l’individuel, je ne travaille jamais seul. En réalité, je parle au nom de la population entière.
Chacun de ses individus naît, hurle pour se faire entendre, devient sa propre personne, puis un homme ou une femme de Papouasie-Nouvelle-Guinée. J’exprime leurs peurs, leurs difficultés, leurs idylles, leurs tragédies et tout ce que nous partageons de plus humain. »
(extrait d’un entretien avec Malum Nalu)

VIGNOL Mireille

Mireille Vignol a vécu dix-huit ans en Australie et travaillé pendant quinze ans au sein de l’Australian Broadcasting Corporation. Elle a couvert l’actualité du Pacifique-Sud et de nombreux festivals culturels dans la région, présenté et réalisé une émission hebdomadaire d’affaires aborigènes puis de culture océanienne et réalisé Books & Writing, un programme littéraire. Depuis son retour en France en 2002, elle traduit des grands noms de la littérature australienne et océanienne (Kate Grenville, Witi Ihimaera, Kenneth Cook, Epeli Hau’ofa, Anna Funder, Alice Tawhai, Peter Temple, Evie Wyld, Russell Soaba, le poète Peter Bakowski…), des écrivains américains comme Nickolas Butler ou Steve Stern et des auteurs de polar (George Pelecanos, Walter Mosley, Lawrence Block, Roger Smith…).